uni-tiaret


 
  . .

 | 
 

 la revelution franaise

   
mokhtar


avatar

: 162
: 33
:
: 19/02/2008

: la revelution franaise   2009-12-25, 14:46

est une anne riche en vnements. Incapable d'tablir un impt universel, Louis XVI a convoqu les États gnraux pour le 1er mai 1789 Versailles. Les dputs du tiers tat parviennent en deux mois et sans violence mettre fin la monarchie absolue avec laide d'une partie du clerg et de la noblesse. Le 14 juillet 1789, les parisiens exasprs par la crise conomique et l'arrive de troupes autour de Paris prennent d'assaut la Bastille. Cet vnement est l'origine de deux symboles de la Rpublique, la fte nationale et le drapeau tricolore. En effet le 17 juillet le roi, venu Paris entriner les nouvelles institutions parisiennes nes de la prise de la Bastille, accepte de porter la cocarde tricolore, le blanc, la couleur royale, entour des deux couleurs de Paris, le bleu et le rouge. À la fin du mois de juillet 1789, les campagnes sont agites par la Grande Peur, une rvolte contre les droits fodaux. Pour mettre fin l'agitation les dputs votent dans la nuit du 4 aot 1789, l'abolition des privilges et des droits fodaux. Mme si ces derniers sont dclars rachetables lors de la rdaction des dcrets, entre le 5 et le 11 aot, cette date marque la fin de l'Ancien Rgime et le dbut d'une nouvelle socit. La Dclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen vote le 26 aot 1789 en est l'acte de baptme. Ce texte reconnat l'galit des citoyens devant la loi, consacre la souverainet nationale et lgitime le droit la rsistance l'oppression. Avec le retour forc du roi Paris, les 5 et 6 octobre 1789, la Rvolution semble avoir atteint ses buts : faire natre une monarchie parlementaire en rabaissant le prestige du roi.
L'abolition des privilges et de la fodalit pousse les Constituants, ptris de rationalisme et des ides de Lumires rorganiser la France pour lui donner l'unit qui lui faisait dfaut. L'assemble dcide de supprimer l'enchevtrement des anciennes circonscriptions administratives et dcide le 15 janvier 1790 de crer une circonscription administrative unique pour la justice, ladministration, la religion, la collecte des impts, grant la chose publique de manire trs dcentralise. Il s'agit des dpartements, 83 en tout, diviss eux-mmes en districts, en cantons et en communes. La suppression des douanes intrieures, des corporations et de leurs privilges pointilleux, la dcision de crer de nouvelles units de poids et mesures bases sur le systme dcimal et valables dans toute la France, la rdaction de codes unifiant le droit l'chelle nationale, l'galit en droit pour les protestants et les juifs sont autant d'initiatives propres consolider l'unit nationale mettre au crdit des Constituants. L'affaire des princes possessionns d'Alsace et de l'annexion d'Avignon et du Comtat Venaissin en 1790 permet aux rvolutionnaires de poser un nouveau principe du droit international, le droit des peuples disposer d'eux-mmes.
Par contre, la rorganisation du clerg catholique sans l'autorisation de la papaut suscite une profonde division dans le royaume. La constitution civile du clerg vote le 12 juillet 1790 transforme les vques et les curs en fonctionnaires lus et devant prter serment de fidlit la Nation. Cette loi est condamne par le pape, ainsi que la Dclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen. La France est alors divise en deux : le monde rural soutient plutt les prtres rfractaires, ceux qui refusent de prter serment pour obir au pape, les gens des villes plutt les jureurs, ceux qui acceptent le serment la Nation. L'hostilit du roi et d'une immense majorit de la noblesse aux changements est un autre lment fondamental de division. De nombreux nobles migrent formant la frontire allemande une arme d'migrs prte intervenir. Louis XVI louvoie, espre la guerre et une dfaite franaise pour retrouver son pouvoir absolu. Celle-ci est dclare le 20 avril 1792 par la toute nouvelle assemble lgislative issue de la Constitution de 1791, la premire jamais vote en France. Les dfaites des premiers combats et l'invasion du territoire national ont pour consquence la chute de la monarchie, le 10 aot 1792 et la proclamation de la Rpublique, le 22 septembre 1792. Deux jours avant le 20 septembre 1792, une arme compose de jeunes volontaires patriotes avait arrt l'avance prussienne Valmy. Si la victoire militaire est minime, son impact symbolique est trs fort.


--------------------------------------------------------------------------------

À l'automne les armes de la Rvolution occupent les Pays-Bas autrichiens, la rive gauche du Rhin, la Savoie et Mulhouse. Danton fait sienne la thorie des frontires naturelles et encourage les guerres de conqute bien loin de l'idal rvolutionnaire de libration des peuples opprims. À Paris, la nouvelle assemble lue au suffrage universel pour voter une nouvelle constitution, la Convention, est occupe par le procs du roi partir de dcembre 1792. Son excution le 21 janvier 1793 soulve l'indignation de l'Europe monarchiste et entrane la formation de la premire coalition en fvrier. La jeune rpublique est vite assaillie de toutes parts par les coaliss qui franchissent les frontires aux printemps 1793. À partir de mars 1793, l'ouest de la France est la proie d'une insurrection catholique et royaliste, appele guerre de Vende. Les Girondins, l'aile droite de la Convention, qui dirigent le pays depuis la proclamation de la Rpublique, veulent respecter les institutions en place et veulent rduire Paris o l'agitation et la pressions des sans-culottes sont permanentes, 1/83e de la France. Ils tiennent maintenir des institutions dcentralises face l'aile gauche de la Convention qui rclame des mesures d'exception face aux difficults.
Sous la pression des sans-culottes les Girondins sont chasss de la Convention par les journes rvolutionnaires des 31 mai et 2 juin 1793. Les Montagnards qui forment la partie la plus radicale de l'assemble arrivent au pouvoir. Ils n'hsitent pas satisfaire certaines revendications du peuple parisien pour garder le pouvoir et surtout, sauver la Rpublique menace de chaos face au menes contre-rvolutionnaires des royalistes en Vende et ailleurs, de la rvolte des Girondins contre la dictature parisienne appele rvolte fdraliste et l'avance des coaliss sur le territoire franais. Les Montagnards instaurent un gouvernement rvolutionnaire, cest--dire un gouvernement extrmement centralis dans lequel les dcisions sont prises par un organe issu de la Convention, Le Comit de salut public domin par la forte personnalit de Robespierre. Ces mesures extraordinaires doivent sauver la rvolution par la Terreur (envers les ennemis de la Rpublique) et la vertu (des patriotes). Le 23 aot 1793, la leve en masse est dcrte. Cest le premier exemple dans l'histoire de France d'une conscription obligatoire de tous les jeunes hommes clibataires. C'est aussi la premire fois que l'conomie nationale est presque entirement tourne vers l'effort de guerre. Lors des journes des 4 et 5 septembre, les sans-culottes demandent que la Terreur soit mise lordre du jour . Cette demande est transmise la Convention le 5 septembre, mais sans que les dputs ne linstaurent officiellement. Le 10 octobre 1793, le gouvernement est dclar rvolutionnaire jusqu la paix avant dtre rgi officiellement par le dcret du 14 frimaire (4 dcembre). Sous la pression du peuple qui souffre de la faim, relaye par les sans-culottes, les dputs adoptent des mesures conomiques durgence : la loi du 27 juillet 1793 contre l'accaparement qui punit de mort la spculation, ils ajoutent le 11 septembre le maximum national des grains et des farines et le 29 septembre 1793 une nouvelle loi du maximum gnral sur les denres et les salaires[31]. L'ensemble de ces mesures d'exception permet de vaincre les rvoltes et de dgager les frontires ds l'automne 1793. Les armes franaises, commandes pour la plupart par des gnraux issus du rang, passent de nouveau l'offensive. Les rgions conquises deviennent des dpartements, celui du Mont-Blanc, des Alpes-Maritimes et du Mont-Terrible (Mulhouse-Ble).En 1794, la Belgique est reconquise ainsi que la rive gauche du Rhin. Robespierre qui veut renforcer la Terreur, alors que la situation ne le justifie plus est renvers le 9 thermidor an II (27 juillet 1794) et excut le lendemain.
Les Conventionnels mettent fin ce rgime d'exception qu'a t la Terreur. Ils rdigent une nouvelle constitution, celle du Directoire, qui partage le pouvoir excutif entre 5 directeurs et le pouvoir lgislatif entre deux assembles. Le suffrage censitaire est rtabli. Mais la constitution ne permet pas de rsoudre les conflits entre les diffrents pouvoirs. Le Directoire fut une priode o les multiples lections et les coups dÉtat se succdent. L'inscurit est trs grande ainsi que la misre populaire. Par contre, sur le plan extrieur, les conqutes et les annexions sont nombreuses. La Belgique et une partie de la Hollande sont transformes en 9 dpartements franais le 1er octobre 1796.[32]. En 1798, c'est au tour de la rive gauche du Rhin et de Genve d'tre organiss en 5 dpartements. Les frontires naturelles sont largement atteintes. Si on ajoute que les Provinces-Unies, la Suisse et l'Italie sont transformes en rpubliques surs avec des institutions calques sur celles du Directoire et une politique trangre infode celle de la France, les frontires naturelles sont mme dpasses. Si les rpubliques soeurs bnficient des acquis rvolutionnaires comme la suppression de la fodalit et l'galit en droit, elles doivent fournir des rquisitions et des uvres d'art, ce qui rend vite la prsence franaise impopulaire.
La lassitude des Franais induite par les dsordres intrieurs permet au gnral Napolon Bonaparte d'tre favorablement accueilli, quand par le coup dÉtat du 18 brumaire (9 novembre 1799), il met fin au Directoire. Celui-ci est en effet trs populaire depuis ses clatantes victoires lors de la campagne d'Italie (1796-1798). Il bnficie de plus de puissants appuis politiques. Son frre Lucien Bonaparte est prsident du conseil des cinq-cents, une des deux assembles du Directoire. Sieys fait appel lui pour renverser le rgime et pouvoir ainsi en tablir un autre plus stable. Mais ds qu'il est au pouvoir Napolon Bonaparte le confisque son profit et tablit un rgime personnel le Consulat.


Bonaparte fait rapidement rdiger une constitution, la Constitution de l'An VIII. Napolon y est dsign comme premier consul donc de fait la tte de l'excutif. Il a le pouvoir de nommer aux principales fonctions publiques et il a le pouvoir d'initiative des lois et du budget. Il y a trois consuls en tout mais les deux autres, Cambacrs et Lebrun, n'ont qu'un pouvoir consultatif. Bien que Bonaparte possde une grande partie du pouvoir lgislatif, il prend soin de crer quatre assembles mais aucune n'est lue par les citoyens. Leurs membres sont choisis par le premier consul ou par le Snat, une des quatre chambres. Parmi elles on peut signaler le Conseil d'État qui doit prparer, rdiger les projets de loi et interprter les lois. Il est l'origine du conseil d'État actuel. Le suffrage universel est rtabli mais il n'y a plus d'lections. Les Franais sont juste consults pour des plbiscites. Le pouvoir personnel de Napolon Bonaparte est renforc par la constitution du 16 thermidor an X (4 aot 1802). Il est consul vie et peut nommer son successeur de son vivant. Les pouvoirs des assembles, dj bien minces sont rduits au profit des senatus-consulte acte manant du Snat. Les lections sont rtablies mais elles se droulent plusieurs degrs et seuls les 600 citoyens les plus imposs peuvent faire partie du collge dpartemental[33]. De plus, les citoyens ne choisissent pas des reprsentants, ils proposent des candidats dans ce qui est appel des listes de confiance . De plus les liberts publiques sont supprimes, libert de presse, de runion, censure dans l'dition et le thtre.
Napolon renforce la centralisation administrative. À partir de 1800, il nomme la tte de chaque dpartement, un prfet et un sous-prfet par arrondissement. Il prend soin aussi de nommer ou faire nommer les maires. Les prfets sont chargs de mettre fin aux divisions nes de la Rvolution et de briser tout ce qui reste de particularismes locaux. Les institutions financires et judiciaires sont organises de la mme manire, les juges tant nomms par le premier Consul.
Napolon Bonaparte rtablit progressivement la stabilit financire. Il cre la Banque de France en 1800, la seule institution pouvoir mettre de la monnaie. En 1803, le dcret de Germinal, cre le franc, dit franc germinal. La pice d'un franc est d'un poids invariable de 5 g d'argent. Elle gardera la mme valeur jusqu'en 1914. La promulgation de code civil de 1804 permet l'achvement de l'unit du pays. Ce code, en projet depuis 1789, traite de la famille, de la proprit et des contrats. Il mlange les rgles de droit crit et les coutumes des diffrentes rgions dans un texte applicable tous les Franais. La loi du 16 septembre 1807, sous l'Empire donc, cre la Cour des comptes, un corps unique centralis de contrle des comptes publics. Le premier consul met aussi fin au brigandage et l'inscurit dont souffraient beaucoup de dpartements. En 1804, les Franais acceptent par plbiscite que Napolon Bonaparte devienne empereur hrditaire sous le nom de Napolon Ier. On sait aujourd'hui qu'il a choisi le titre d'empereur pour ne pas se mettre dos une partie de la population anti-monarchiste et par rfrence l'Antiquit. Ce n'est qu'aprs la flamboyante victoire d'Austerlitz le 4 dcembre 1805, qu'il envisage de crer un Empire continental.
Sous la domination de Napolon Bonaparte, la France est presque sans arrt en guerre. En 1810, l'apoge de lEmpire, elle compte 130 dpartements qui englobent la Hollande, une partie de l'Allemagne jusqu'au Danemark et une partie de l'Italie. Les annexions sont en grande partie dues la ncessit pour Napolon de faire respecter le blocus continental qui vise asphyxier le Royaume-Uni conomiquement. De plus, un grand nombre d'États sont infods la France, la Confdration du Rhin, la Confdration helvtique, les royaumes d'Italie, de Naples et d'Espagne. En tout prs de la moiti de l'Europe est sous influence franaise. Mais cette domination est de plus en plus conteste. En effet, la France favorise son conomie aux dpens des États vassaux. En 1812, pour contraindre la Russie respecter le blocus continental qu'elle a rompu, Napolon Ier l'envahit. Mais il s'avance de manire trop imprudente jusqu' Moscou et doit effectuer une retraite en subissant les rigueurs de l'hiver et les assauts des troupes et des partisans russes. Il perd 90 % de ses effectifs. Le dsastre de la campagne de Russie en 1812-1813 prcipite la fin du grand Empire. Une nouvelle coalition se noue contre la France. En octobre 1813, la suite de la dfaite de Leipzig, les Franais doivent vacuer l'Allemagne. La Hollande et l'Espagne sont perdues. En 1814, la France est envahie. Napolon abdique en avril et devient roi de l'le d'Elbe. Le frre du roi, le comte de Provence devient roi sous le nom de Louis XVIII. La France garde ses frontires de 1792, cest--dire la Savoie et le comt de Nice et peut conserver toutes les uvres confisques l'tranger. Mais en 1815, Napolon Ier s'enfuit de l'le d'Elbe et revient au pouvoir partir du 20 mars jusqu'au 18 juin 1815, date laquelle il est dfinitivement vaincu Waterloo et envoy en exil dans l'Atlantique Sud, sur l'le de Sainte-Hlne. La France paie durement les cent jours. Elle doit rendre une grande partie des uvres pilles et perd les acquisitions de 1792 plus la Sarre. Elle doit en outre payer l'entretien d'une force d'occupation de 150 000 soldats

_________________
    
    http://tiaret.ahlamountada.com
 
la revelution franaise
    
1 1
 
-
» Jeu : mots en dsordre version Franaise
» L'adjectif en grammaire franaise
» franais LMD ..l'universit de djelfa
» La plus grande bibliothque des livres Franais
» La littrature maghrbine

:
uni-tiaret ::  -