uni-tiaret


 
  . .

 | 
 

 la diffrence entre la smiologie et la smiotique

         
mokhtar


avatar

: 162
: 32
:
: 19/02/2008

: la diffrence entre la smiologie et la smiotique   2009-12-25, 14:52

--------------------------------------------------------------------------------

smiotique [semjɔtik] nom commun - fminin; pluriel smiotiques
[linguistique] tude des systmes de signes et de significations linguistiques
la smiotique est parfois confondue avec la smiologie

smiologie [semjɔlɔʒi] nom commun - fminin; pluriel smiologies
[linguistique] tude des systmes de signes et de significations ( l'uvre dans les champs de la cration et de la communication) reprsentatifs de la perception et des systmes de valeurs d'une socit
la smiologie du cinma 鳮


La smiologie ou smiologie est la science des signes.

Le terme smiologie a t cr par Ferdinand de Saussure, pour qui la smiologie est "la science qui tudie la vie des signes au sein de la vie sociale" (Cours de linguistique gnrale, p. 33). Le terme smiotique, invent par Charles Sanders Peirce quelques annes auparavant, recouvre la mme ide et est utilis le plus frquemment en dehors de France.

Toute science tudiant des signes est une smiologie. Le terme est donc utilis dans plusieurs disciplines.

Sommaire
1 Smiologie en linguistique
2 Smiologie mdicale
3 Smiologie en gographie
4 Smiologie visuelle
5 Smiologie de la photographie
6 Smiologie du cinma
7 Smiologie de la musique




Smiologie en linguistique
En linguistique, la thorie gnrale des signes a fait l'objet d'tudes par, entre autres, videmment Ferdinand de Saussure, ou, plus prs de nous, par Buyssens, Mounin, Barthes 1964 et Umberto Eco.

La smiologie (du grec smion , le signe, et logía , discours rationnel) apparat tre une discipline rcente, fille de la linguistique. Beaucoup d'auteurs voient en Ferdinand de Saussure, linguiste genevois, le fondateur de la smiologie ; il fut en effet le premier en donner une dfinition, ou plutt en circonscrire le champ daction : On peut donc concevoir une science qui tudie la vie des signes au sein de la vie sociale ; elle formerait une partie de la psychologie sociale, et par consquent de la psychologie gnrale ; nous la nommerons smiologie. Elle nous apprendrait en quoi consistent les signes, quelles lois les rgissent. Puisquelle nexiste pas encore, on ne peut dire ce quelle sera ; mais elle a droit lexistence, sa place est dtermine davance. La linguistique nest quune partie de cette science gnrale (de Saussure, 1972 [1916], p. 33).

De ce point de vue initial, qui lie intimement smiologie et linguistique, nombreux seront les auteurs qui chercheront affiner cette dfinition en lorientant vers des champs et objets plus spcifiques. Par exemple, Buyssens sest propos de dfinir la smiologie comme la science qui tudie les procds auxquels nous recourons en vue de communiquer nos tats de conscience et ceux par lesquels nous interprtons la communication qui nous est faite (Buyssens, 1943, p. 5). Il apparat clairement que ltude de la communication y est spcifiquement mise en valeur.

Aujourd'hui, le second smiotique prdomine. Il fallait donc que le premier se cantonne dans un sens plus spcialis ; ce fut celui de la description spcifique de systmes de signes particuliers. Pour Hjelmslev, la smiologie est une smiotique dont le plan du contenu est lui-mme une smiotique. Cette distinction est d'une certaine manire reflte ici. D'une dmarche plus consciente, nous avons voulu, dans l'expression systme smiologique par exemple, introduire entre smiotique et smiologique la mme nuance que celle qui existe entre phontique et phonologique : une nuance entre la science de la substance et celle de la forme.


Smiologie mdicale
Article dtaill : smiologie mdicale.
La smiologie mdicale est la partie de la mdecine qui tudie les symptmes et signes et la faon de les relever et de les prsenter afin de poser un diagnostic.


Smiologie en gographie
On parle galement de smiologie en gographie. Elle y est utilise comme "technique" dinterprtation ou de traduction. En particulier, la gographie sintresse non seulement la smiologie gnrale, mais aussi la smiologie graphique : par exemple, ltude de la pertinence des reprsentations de lespace (notamment cartographiques) et des groupes sociaux qui les peuplent (reprsentations paysagres, processus de construction de lidentit, etc.) utilise le cadre conceptuel de la smiologie graphique.


Smiologie visuelle
La smiologie visuelle ou smiotique visuelle a t particulirement dveloppe dans les travaux du Groupe , et spcialement dans l'ouvrage fondamental qu'est Trait du signe visuel (1992). Cet ouvrage part des fondements physiologiques de la vision, pour observer comment le sens investit peu peu les objets visuels. Il distingue d'une part les signes iconiques (ou icnes), qui renvoient aux objets du monde, et les signes plastiques, qui produisent des significations dans ses trois types de manifestation que sont la couleur, la texture et la forme. Il montre comment le langage visuel organise ses units en une vritable grammaire. Une telle grammmaire permet de voir comment fonctionne une rhtorique visuelle, au sein d'une rhtorique gnrale.


Smiologie de la photographie
Pol Corvez (smiologue l'universit d'Angers) travaille sur la smiologie de la photographie. Au lieu de se fonder sur les rfrents, comme le font les typologies traditionnelles, il se fonde sur le reprage et l'analyse des signifiants propres la photographie et aux arts graphiques et propose une typologie des uvres photographiques. Il appelle cette nouvelle discipline la "photologie". Cette typologie comprend quatre classes : le Clinique, le Mythique, le Dixique et le Morphique. Sa thse La photologie : pour une smiologie de la photographie, est consultable dans les bibliothques universitaires.


Smiologie du cinma
La smiologie du cinma a notamment t dveloppe par Christian Metz.


Smiologie de la musique
Dans les annes 1970 Jean-Jacques Nattiez et Jean Molino publient les textes basales de la smiologie de la musique Fondements dune smiologie de la musique et Fait musical et smiologie de la musique.

La smiologie de Molino Nattiez se base sur deux triades : la notion de tripartition des formes symboliques et la conception triadique du signe dveloppe par Charles Sanders Pierce.

La smiologie tripartite de Molino Nattiez soutien que toute oeuvre musicale peut tre aborde de trois points de vue: Le niveau potique ( le point de vue de la production), le niveau esthsique ( point de vue de celui qui reoit le message musical) et le niveau immanent de loeuvre (lensemble des configurations du texte musical).

Loriginalit de la tripartition de Molino Nattiez est laffirmation de la non-convergence des ces trois niveaux.

_____________________

_________________
    
    http://tiaret.ahlamountada.com
 
la diffrence entre la smiologie et la smiotique
          
1 1
 
-
» Les rapports entre la publicit et lart
» Smiologie mdicale
» sport et relations entre les peuples

:
uni-tiaret ::  -